Campagne RATP “Restons civils sur toute la ligne”

Plus de 10 millions de voyageurs empruntent chaque jour les réseaux de la RATP. Les incivilités sont donc un sujet majeur pour l’entreprise. 83 % des Franciliens estiment que la RATP est dans son rôle en incitant les voyageurs à bien se comporter, 90 % des Franciliens sont favorables au déploiement d’une campagne de communication comportementale sur l’ensemble des réseaux de la RATP (Sources : Enquête SOFRES [mars 2011]).

Le ton choisi est volontairement décalé et humoristique, autour de slogans formulés sur le mode de maximes. Cette communication veut souligner l’absurdité du comportement de celles et ceux qui commettent des incivilités dans les transports. Elle met ainsi en avant l’idée que derrière tout acte d’incivilité se cache une logique absurde qui ne nuit pas seulement à la collectivité mais également à l’individu qui le commet.

La campagne met donc en scène cinq animaux dont les comportements correspondent aux cinq principales problématiques de l’incivilité : la propreté, les nuisances sonores, la fraude, la bousculade et l’utilisation abusive du strapontin aux heures d’affluence. Le buffle effectue ainsi un passage en force pour monter dans la rame, la poule parle à voix haute au téléphone, le paresseux reste assis alors qu’il y a affluence, le lama crache son chewing-gum sur le quai et la grenouille fraude en sautant par dessus le portillon.

 Ce dispositif répond à trois enjeux :
1/ Sensibiliser l’opinion: Un dispositif digital interactif, « Cher voisin de transport », mis en place depuis juin 2011 a amorcé la campagne. Ce site temporaire, dédié aux débats sur les incivilités, invite les voyageurs à s’exprimer de manière décalée et humoristique sur des situations vécues (depuis son lancement, le site a enregistré 729 493 pages vues).
2/ Faire prendre conscience des incivilités: En plus de la campagne de publicité, une campagne d’adhésivage « in situ » dans les bus et les tramways, les rames et quais du métro et du RER, incite, sous forme de maximes, à la courtoisie, à la validation du titre de transport, au bon usage des places prioritaires, des strapontins, ainsi que du signal d’alarme.
3/ Créer l’échange et le débat: Les 20, 21 et 22 septembre, des rencontres agents/voyageurs ont été organisées sur nos réseaux pour favoriser le dialogue et l’échange sur le thème des incivilités. Sur les stands, conçus comme une aire de pause et habillés aux couleurs de la campagne, les agents ont accueilli les voyageurs et leur ont proposé de participer, sur une tablette tactile, à un jeu sous la forme d’un quizz comprenant des questions sur la campagne de communication et sur le savoir-vivre dans les transports en commun.


Leave a Reply


%d bloggers like this: