Voyager écolo: Comment éviter la crème solaire, premier polluant de la mer en été

Voyager écolo: Comment éviter la crème solaire, premier polluant de la mer en été

Et si la première cause de pollution des océans était dans votre sac de plage ?

On entend souvent parler de la pollution des déchets chimiques rejetés par les usines, des bateaux de croisière, des jet-ski… Mais rarement d’un fléau tout aussi dangereux pour la biodiversité marine  : la crème solaire.

Si vous pensiez qu’un rapide plouf ne pouvait pas avoir de réelle incidence, plusieurs études ont démontré qu’une baignade de 20 minutes suffit à déverser dans la mer un quart de la crème solaire que vous étalez sur votre peau, et causer un véritable désastre écologique: un fois dans dans la colonne d’eau, les composants chimiques provenant des crèmes solaires favorisent le blanchissement du corail et le développement d’infections virales qui peuvent tuer les coraux en 48 heures

Le comble est que le soleil – contre lequel les crèmes solaires sont censées apporter une protection – aggrave la toxicité de certains composants, ce qui entraîne de hauts niveaux de stress sur le phytoplancton et altère les muscles et les tissus graisseux des animaux marins: corail,  phytoplancton, microalgues, moules,  crustacés, oursins,  anguilles, poissons, mammifères et oiseaux marins.

Une catastrophe si l’on en croit les prédictions des spécialistes : « la moitié du corail mondial est en danger de disparition d’ici 20 ans ». Et si le corail disparaît, c’est tout l’écosystème qui sera mis à mal dont notre propre existence.

Certains pays comme l’Etat de Hawaï , sont entrain d’envisager une interdiction d’utiliser la crème solaire pour protéger le récif corallien de l’archipel.

Quelles solutions?

1- Choisir une crème solaire éco-friendly: Choisissez des lotions fabriquées à base de composants naturels, labellisées Bio et qui ne mettent pas en danger notre écosystème. Plusieurs marques commercialisent des crème solaires avec filtres minéraux (zinc ou titane) qui sont sans danger: les minéraux ne pénètrent pas dans la peau et ne provoquent pas d’allergie et limitent les impacts négatifs sur les écosystèmes marins.

2- Y aller en douceur: En vous exposant progressivement au soleil, vous laissez à votre corps le temps de se créer une barrière défensive naturelle. Parce que c’est bien cela le bronzage : une protection naturelle créée par notre corps. Elle est pas bien faite la Nature ?  En plus, vous garderez votre bronzage plus longtemps !

3- Fuir les heures où le soleil cogne: Quand le soleil est au zénith, mettez vous à l’abri pour un bon déjeuner ou une bonne sieste à l’ombre !

4- Se couvrir: La première des protections est la protection vestimentaire : sortez votre plus beau chapeau, vos lunettes de star, un parasol et une jolie tenue de plage.

5- Changer votre comportement et votre rapport à la plage: Faire la crêpe pendant six heures sous le soleil n’est pas l’idée du siècle, il y a bien mieux pour vous amuser l’été.

Recette de crème solaire maison:

(inspirée de la recette de Planet Addict, avec quelques petites variantes).

Ingrédients :
15g d’huile d’argan
30g d’huile d’avocat
30g d’huile de noix de coco
40g de beurre de karité
30g de pâte d’Ihle (contenant de l’oxyde de zinc sans nanoparticules)
10g de cire d’abeille ou végétal
10 gouttes de vitamine E naturelle
5 gouttes de vanille naturelle.

Mettre l’huile d’argan, l’huile d’avocat, l’huile de noix de coco, le beurre de karité et la cire d’abeille ou végétal dans un bain-marie.
Lorsque cet amalgame est chaud et fondu (ne jamais faire bouillir), ajouter la pâte d’Ihle et remuer suffisamment pour obtenir une texture crémeuse. Ensuite, ajouter les gouttes de vitamine E et les gouttes de vanille naturelle. Déposez dans un flacon de verre stérilisé à l’eau bouillante. Durée de conservation six mois dans un endroit à l’abri de la chaleur.



1 thought on “Voyager écolo: Comment éviter la crème solaire, premier polluant de la mer en été”

  • Salut!
    Sympa l’article. Cela fait quelques mois que je chercher une alternative a la crème solaire industriel a cause du flacon plastique mais maintenant je vais aussi fuir ses composant qui pourrissent l’éco-système! A tu des retour de cette recette? (toi peu être?)
    Je n’es pas utilisé de crème de tout l’été, et je n’es pas bronzé d’un chouia (vu l’été pourri qu’on a passer en france!) Je suis actuellement au Maroc et je fuis les heures de risques, ou je couvre mes épaules si je visite des endroits. Mais faut que j’envisage une solution, celle ci me semble convenir.
    Merci l’article fort intéressant!

Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :